Voici quelques exemples, choisis parmi des milliers, qui ont marqué ma mémoire de migraineux.

1- En 1981, je passais mes vacances d'été en Italie et nous avions programmé une visite de Pise et sa région. Pendant trois jours et trois nuits, j'ai eu la migraine. Elle a démarré au dessus de l'œil droit le premier jour, puis s'est propagée au milieu du front pour atteindre le dessus de l'œil gauche et la tempe gauche le troisième jour. Pendant ces trois jours, je suis resté à jeûn, c'est le seul remède que j'avais trouvé à l'époque. La montée de la tour de Pise fut pour moi un calvaire, chaque marche faisait résonner le mal. J'avais l'impression qu'une épée me transperçait derrière l'œil à intervalle régulier. J'aurais aimé pouvoir faire sortir l'œil de son orbite pour ôter cette maudite épée. Le troisième jour à midi, à bout, j'ai décidé de manger et j'ai commandé au restaurant une soupe de poisson. Je n'ai pas terminé mon assiette que la migraine avait disparu. Depuis ce jour, j'ai constaté que la bonne soupe de poissons (sans additifs ni colorants) avait un effet bénéfique sur les migraines.

2- J'étais professeur d'université en électronique, aujourd'hui en retraite. Au cours de toute ma carrière une seule fois la migraine qui avait atteint ce jour là un niveau tel de douleur que j'en ai perdu connaissance, m'a empêché de donner mon cours. Ce n'est pas que je ne suis jamais entré dans l'amphithéâtre avec la migraine, mais à chaque fois, le fait de démarrer le cours devant les étudiants faisait disparaître quasi instantanément la migraine la plus rebelle.

3- Un week-end de migraine comme c'est souvent le cas, j'avais les nerfs à vif. En fin de matinée de dimanche, pour essayer de me calmer, je décide d'aller fendre du bois, je venais d'arriver dans un village de campagne. Comme je n'avais ni coins ni merlin, je suis allé emprunter les outils chez le voisin qui habite à 50 m de chez nous. Déjà le long du chemin, j'ai senti que la migraine s'apaisait, quand je frappais à la porte du voisin, la migraine avait complètement disparu. Je lui expliquais le motif de ma visite et nous avons terminé la matinée autour d'un apéritif.

4- Un autre week-end de migraine, j'ai la tête qui va exploser, je suis terré dans mon bureau, les yeux clos, la tête entre les mains dans l'attitude du désespéré qui ne sait plus que faire. Ma nièce qui était chez nous vient me voir et me dit tonton, je n'arrive pas à faire mon problème de mathématiques, est-ce que tu peux m'aider ? Son problème nécessitait de la concentration. Au bout de quelques minutes de réflexion, je constatais que la migraine avait disparu, miracle ! Plusieurs fois j'ai réédité cette expérience pour constater qu'une migraine aussi violente soit elle ne résiste pas à une très forte concentration sur un sujet complexe. Malheureusement, à chaque migraine, je n'ai pas souvent trouvé un sujet qui m'entraînait dans une concentration suffisamment intense pour la faire disparaître.

De ces quatre expériences exemplaires, j'en ai tiré la conclusion que l'état psychologique était sans doute un facteur à prendre en compte dans la crise de migraine, et que des études seraient à mener pour tenter de comprendre l'influence de la pensée sur les crises de migraine, ce qui pourrait limiter voire éviter la prise de médicaments dont les effets secondaires ne sont jamais anodins.

Conclusion

Cependant, Aujourd’hui, je suis convaincu, preuves à l’appui, que la majorité des migraines sont déclenchées par l’alimentation, même si le contexte psychologique conserve sont influence.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur vos migraines, je vous conseille de lire le livre que j’ai écrit a ce sujet.

Vous le trouverez pour un prix modique sur Amazon.

Aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours eu des migraines, 10 à 15 jours de migraine par mois. Fort de cette "expérience", j'ai décidé de venir en aide à toutes celles et ceux qui comme moi ont souffert de ce fléau. Après avoir consulté tous les spécialistes, effectué tous les examens possibles, et même consulté des voyants, des rebouteux, des barreurs, tout cela sans aucune amélioration notable des mes migraines, j’ai décidé de trouver seul la solution à ce problème.

J’ai réussi à supprimer presque toutes mes migraines
sans médicament.

Et je souhaite vous faire part de mon cheminement ainsi que de la méthode que j’ai enfin mise au point pour me passer de médicaments .

J’ai développé un logiciel qui permet de déterminer, à partir des vos habitudes alimentaires et des médicaments que vous prenez pour soigner votre migraine, les aliments qui ne déclenchent pas de migraine, et ceux qui sont susceptibles de les déclencher. Il permet ainsi d'adapter vos habitudes alimentaires de façon à réduire de façon significative le nombre de vos migraines. Avec le temps, vous arriverez à pratiquement exclure de votre alimentation tous les aliments déclencheurs et ainsi éliminer la plupart de vos migraines, sans médicament.

 J’ai supprimé mes migraines sans médicament.


Téléchargement gratuit Téléchargement gratuit Téléchargement gratuit

Adresses utiles

- Centres d’Evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD)

- Société Française d'Etudes des Migraines et Céphalées (SFEMC)

Propose un site Internet réalisé par des professionnels afin de préparer sa consultation et d’obtenir des informations sur tout type de céphalées.  

Mentions légales